Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > 25 novembre au 1er décembre

25 novembre au 1er décembre

goole+ facebook twitter

LES EPHEMERIDES ROUBAISIENNES

 

 

 

 

 

SEMAINE DU 11 AU 17 NOVEMBRE

 

 

11 NOVEMBRE 1849 : Distribution des récompenses décernées à l’occasion de l’exposition 1849- malgré les circonstances calamiteuses qui venaient d’assaillir l’industrie, l’exposition de 1849 fut loin d’être sans résultats pour la fabrique de Roubaix. Deux décorations – à M.M.Henri Delattre et Théodore Descat.- 5 médailles d’or, treize médailles d’argent, six médailles de bronze, trois mentions honorables et une citation favorable, ensemble trente récompenses furent le prix de ses efforts et des ses progrès. (Th.leuridan, Histoire de Roubaix, T5, p 197).

 

 

12 NOVEMBRE 1729 : L’évêque de Tournai approuve et confirme la fondation projetée par la veuve de Philippe Dominique Delebecque, marchande à Roubaix, d’une chapelle, dans l’église paroissiale, sous le titre de Notre Dame des Affligés, où l’on célébrait la messe tous les jours à perpétuité.

 

 

13 NOVEMBRE 1409 : Donation à l’hôpital Sainte Elisabeth, par dame Isabeau de Roubaix, de cent livres parisis, monnaie de Flandre, assignées sur le fief du frêne à Croix, tenu de la seigneurie du Broeuq.

 

 

14 NOVEMBRE 1842 : Inauguration de la section du chemin de fer de Lille à la frontière par Roubaix et Tourcoing. Chacun sait quelle influence exerce sur la prospérité de notre ville ce mode de locomotion par lequel s’accomplit chaque jour un immense mouvement de marchandise et de voyageurs, et qui nous met en communication rapide avec Lille, paris, la Belgique, le monde entier.

 

 

15 NOVEMBRE  1866 : Le Conseil municipal de Roubaix vote une pension de 1200 francs au jeune Weerts, pour aller à Paris suivre les cours de peinture de l’école des Beaux Arts. (Rapport sur l’Administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix, 1866, titre II, section III).

 

 

16 NOVEMBRE 1876 : Le Conseil municipal décide la création immédiate de l’enseignement du tissage et de la teinture et vote les crédits nécessaires à l’installation provisoire de ces cours dans l’ancien asile, rue Sébastopol. (Rapport sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix- 1876, T II, section IV).

 

 

17 NOVEMBRE 1818 : Lettres patentes du roi Louis XVIIi, octroyant à la ville de Roubaix les armoiries suivantes : d’azur à un rot de sable, encadré d’or, accompagné en chef d’une étoile d’or accostée de deux bobines d’argent ; et en pointe d’une navette d’or ; à la bordure dentelée d’or.

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.