Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LA PRESSE DE 1911 > Le monde du travail > La presse d'octobre

La presse d'octobre

goole+ facebook twitter
EPHEMERIDES ROUBAISIENNES 1911 OCTOBRE.

 

Lundi 2 octobre : la tempête à Roubaix. Importants dégâts à l’Exposition. La violente tempête de l’avant dernière nuit a causé dans toute la ville des dégâts considérables. Les palissades et les tribunes du champ d’aviation n’existent plus qu’à l’état de vague souvenir.  A l’exposition Internationale du Nord de la France le spectacle est navrant, on ne compte plus les arbres fauchés par le vent, la grande partie de la rotonde lumineuse située en face de l’entrée principale du Grand Palais, est par terre, réduite en miettes, le kiosque à musique de Luna Park n’est plus qu’une masse informe de matériaux. L’avenue des Grands Palais est interdite au public, la façade du Palais central  menace ruine, la grande tourelle proche du pavillon de Belgique est déjà par terre et toutes les autres ont une inclinaison plus qu’inquiétante. Si la tempête souffle encore cette nuit avec autant de violence, il faut s’attendre à l’effondrement total des façades de la galerie des machines et du Grand Palais. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Mardi 3 octobre : Luna Park « La Cité Magique ». Nous sommes heureux d’apprendre que l’aimable directeur du « Luna Park » de l’Exposition de Roubaix  vient d’obtenir à l’unanimité du jury , un diplôme d’honneur, récompense justement méritée pour l’édification du superbe parc d’attraction que tous nos lecteurs connaissent et qui  peut rivaliser avec ceux des plus grandes cités. Toutes nos félicitations. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Vendredi 6 octobre : Le congrès national de l’apprentissage à Roubaix. La séance de clôture du congrès a eu lieu à 9 h ½ du matin dans la grande salle Pierre de Roubaix, Monsieur Modeste Leroy préside, ayant près de lui, Monsieur Parent, Labbé, Lambert, Lebel. Dans la salle on remarque Messieurs Vincent Cousin, adjoint au Maire de Commines, Lepers, Conseiller municipal de Roubaix.... Monsieur Parent constate le bon travail fait dans les sections qui n’adoptèrent pas moins de 103 vœux. Enfin à midi le congrès adopte les vœux suivants :

1 -   Que la limite de la scolarité sera fixée à 13 ans au minimum, sans que l’obtention du Certificat  d’études primaires puissent abaisser cette limite d’âge.

2 -   Que les pouvoirs publics fassent disparaître de nos lois et en particulier de la loi 1900 les  dispositions pouvant nuire à l’apprentissage.

3 -   Que les jeunes âgés de moins de 18 ans, employés dans le commerce et l’industrie soient obligés de fréquenter sauf justification de connaissances professionnelles suffisantes, les cours d’apprentissage qui seront institués autant que possible pendant la journée de travail de manière à ne pas troubler outre mesure le travail de l’atelier et de l’usine, que les chefs d’entreprise soient tenus de leur permettre cette fréquentation.

4 -   Que l’élaboration des programmes, la Direction, la surveillance des cours professionnels soient confiés à des comités locaux d’apprentissage dont feront partie les délégués des Chambres de Commerce, les représentants élus des chambres syndicales, patronales et ouvrières et des associations d’anciens élèves, concurremment avec les représentants de l’Etat des communes dans des proportions telles que l’élément professionnel y occupe une place prépondérante.

5 -  Que soient reconnues les institutions dues à l’initiative privée qui justifieront et qui remplissent les conditions requises pour satisfaire aux exigences de l’apprentissage avec possibilité de les encourager par des subventions qui soient mises à la charge de l’Etat et des communes. Les frais de création, d’aménagement et d’entretien servant aux cours professionnels, les dépenses de fonctionnement étant par moitié par les chefs d’entreprises d’une part et l’Etat et les communes d’autre part.

6 -  Que les écoles professionnelles et les écoles pratiques de commerce et d’industrie soient utilisées d’une façon aussi large que possible, comme d’autres organisations de ces cours auxquels elles pourraient fournir du personnel enseignant, des locaux, des ateliers et du matériel.

7-  Que soient fixées les obligations réciproques imposées aux chefs d’entreprise et aux apprentis de manière à donner à chacun d’eux la garantie de l’apprentissage ne leur sera pas dommageable et qu’un contrat les liera les uns aux autres pendant s adurée.

8-  Qu’ils soient remis des certificats de fin d’apprentissage qui auraient pour but unique de libérer les parties de leur obligation ; que ces examens soient organisés pour délivrer des diplômes pouvant constater la capacité professionnelle des enfants.

9-  Qu’en attendant l’organisation de l’apprentissage par la voix législative, et conformément aux vœux précédents des cours de perfectionnement destinés à complémenter les cours professionnels actuellement existant soient institués et étudiés de façon à s’adapter aussi utilement que possible aux besoins de l’apprentissage des diverses professions. Qu’à cet effet, il soit immédiatement constitué des comités locaux, départementaux ou régionaux, composés des représentants des autorités locales, des Chambres de Commerce et des regroupements corporatistes qui seront chargés de concourir à l’orientation professionnelle des cours subventionnés par l’Etat et à contribuer à l’enseignement technique, en s’inspirant des besoins régionaux. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Lundi 9 octobre : le concert du choral Nadaud. C’est hier soir, devant une foule immense, qu’a eu lieu au Grand Théâtre Hippodrome la grande manifestation orphéonique organisée par la Chorale Nadaud, sous la présidence de Monsieur Xavier Leroux, grand prix de Rome, et avec le concours de l’Union orphéonique de cambrai. Ce ne fut pas une audition banale que celle que ces 400 chanteurs de Cambrai et de Roubaix, réunis sous la direction de leur éminent chef, Monsieur Duyburgh et exécutant devant l’illustre compositeur Xavier Leroux, l’un de ses plus beaux chœurs, le Chant de fer. C’est une satisfaction que l’on a entendu, la nuit du sabbat de A. Thomas, cette anciennes et belle composition chorale qui, écrite pour double chœur, demande pour être parfaitement exécutée, comme hier soir, un nombre considérable de choristes. Le reste du programme a été également très goûté du public qui n’a pas ménagé ses applaudissements à Mesdemoiselles Madeleine Robur et Suzanne Bineau, à Messieurs Paul Robert et Gustave Meyer. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Mercredi 11 octobre : le congrès des plages du Nord de la France. C’est demain jeudi que se tiendra à Roubaix le congrès des plages du Nord de la France qui permettra à tous ceux qui travaillent au développement des plages de notre région d’examiner en commun diverses questions d’intérêt général. L’Administration municipale de Roubaix recevra les congressistes à 11 heures et demi à l’Hôtel de ville. A l’issue du banquet qui aura lieu au Restaurant français de l’Exposition, se tiendra, dans le salon de la Galerie d’honneur, la séance de travail du congrès. Pour tout renseignement s’adresser au secrétariat « Contour Saint Martin » à Roubaix. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Jeudi 12 octobre : les indigents à l’exposition. Monsieur Alfred Hocque, conseiller municipal prie d’adresser la lettre suivante à Monsieur le Maire : Roubaix le 11 octobre, Monsieur le Maire, Au cours de la séance municipale du 11 novembre 1910, j’ai déposé le vœu suivant : « Que l’Administration intervienne auprès de la Direction du Comité de l’Exposition pour que chaque semaine dès l’ouverture, 200 cartes d’entrée soient délivrées gratuitement aux indigents, d’après le système adopté pour les représentations théâtrales. Invoquant, m’a-t-on raconté, des raisons soi disant budgétaires, le Comité ne s’arrêté même pas à mon vœu. Mais, puisque l’Exposition touche à sa fin et qu’il se trouve encore de nombreuses familles roubaisiennes qui, faute d’argent, n’ont pas franchi « les Portes de Barbieux » je vous demande de vouloir bien décider l’Administration compétente à délivrer des tickets gratuits spéciaux les 22 et 29 octobre, aux roubaisiens inscrits sur la liste municipale des indigents. J’aime à croire, Monsieur le Maire, que vous souscrirez de tout cœur à cette proposition dont le but comme l’a dit Victor Hugo est de « donner en ce monde, quelque joie aux pauvres créatures ». Recevez, etc…… Alfred Hocque, conseiller municipal. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Vendredi 13 octobre : Exposition de Roubaix. Hâtez-vous d’aller visiter ses jardins et ses palais, car la clôture officielle vient d’être fixée irrévocablement par l’administration municipale de l’Exposition au lundi 6 novembre au soir. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Dimanche 15 octobre : Assemblée générale des anciens élèves de l’Ecole des Arts Industriels. L’assemblée générale aura lieu le  dimanche 29 octobre à 10 heures du matin, dans le grand amphithéâtre de l’Ecole (entrée place Chevreul), en voici l’ordre du jour :

 

Rapports du secrétaire de la Mutualité des secrétaires de groupes, du secrétaire général administratif, du Trésorier général, renouvellement partiel du Bureau. Tombola gratuite entre les membres présents. Le banquet aura lieu à 14 heures précises dans les salons du Grand Hôtel rue de la Gare, il sera présidé par Monsieur J.J.Weerts. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Mardi 17 octobre : conflit terminé à Roubaix. La grève de l’établissement Ferlié rue Bernard Palissy qui durait depuis le 11 mai dernier est terminée- tous les tisserands ont repris le travail lundi matin, aux anciennes conditions. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Dimanche 22 octobre : Légion d’honneur : A l’occasion des Expositions de Buenos-Ayres, Nancy, Copenhague et Francfort, sur la proposition de Monsieur Couyba ministre du Commerce et de l’Industrie et par décret en date du 20 octobre, ont été nommés dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur : les officiers : Monsieur Avisse, directeur général de la Compagnie de Lille Fives ; Monsieur Gustave Caen, manufacturier en cuirs et peaux à Croix- Nord ; Monsieur Mercier, directeur général de la Compagnie des Mines de Béthune ; Monsieur Motte, membre de la Chambre de commerce de Roubaix, maire de cette ville. La promotion complète paraitra lundi matin au Journal Officiel. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Lundi 23 octobre : les congrès sociaux de Roubaix. La dernière journée des congrès mutualistes a été vraiment solennelle, surtout le matin, lorsque devant l’Hôtel de Ville défilèrent plus de 10 000 mutualistes venus de tous les points du département du Nord et de la Belgique. Au grand théâtre, à onze heures et demie, la vaste salle est plus que comble et tous les drapeaux sont groupés sur la scène. Tandis que la Marseillaise est exécutée avec brio par le « Choral Nadaud » et « l’Union fraternelle et Mutuelle des anciens soldats musiciens français », les autorités font leur entrée. Les discours de Messieurs Mabilleau et Deschanel reçoivent le meilleur succès. Un banquet rassemblant 350 couverts est présidé par Monsieur Vincent, Préfet du Noord, est servi dans la grande salle Pierre de Roubaix de la Mairie de Roubaix. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).

 

Jeudi 26 octobre : un conflit terminé à Roubaix. Les cinquante ouvriers de la filature Cavrois Mahieu, rue Condorcet, en grève depuis  le 3 octobre, ont repris le travail mardi matin, le fileur cause du litige ayant retiré sn livret. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

 

Vendredi 27 octobre : par arrêté du 27 octobre, la date d’ouverture des Fourneaux économiques est fixée au lundi 13 novembre. (Bulletin municipal- 1911).

 

 

Samedi 28 octobre : Association des anciens élèves de l’Ecole Nationale des Arts Industriels. L’assemblée générale aura lieu demain, à 10 heures du matin dans le grand amphithéâtre de l’Ecole, sous la présidence du peintre J.J.Weerts. Le banquet est fixé à 6 h ¾ au Grand Hôtel, Monsieur J.J. Weerts sera à la table d’honneur en compagnie de Monsieur Victor Champier, administrateur de l’Ecole. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

 

Dimanche 29 octobre : La Muse de Nadaud. A l’occasion de son cinquième  concours littéraire et musical, la « Muse de Nadaud » organise pour aujourd’hui 29 courant, une société littéraire et artistique qui aura lieu à 6 heurs du soir, dans la salle du Casino de l’exposition, avec le concours du Choral Nadaud et d’artistes réputés. (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.