Société d'émulation
de Roubaix

La presse de mars

goole+ facebook twitter
Mercredi 1er mars : le Mardi Gras. Le mardi gras 1911 a été un lamentable désastre pour le petit commerce et principalement pour les petits camelots et marchands de confettis. Le vent a fait rage toute la journée, la pluie est tombée durant l’après midi et chacun est resté bien sagement près de son feu, par peur de la maudite grippe.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).
 
 
 
 

Vendredi 3 mars : les faux monnayeurs de Roubaix. Nous avons signalé, il y a quelques temps, l’affaire de fausse monnaie découverte à Roubaix, dans étaient impliqués les Mouquet, Philippart, Germanet et la femme Gibault. Monsieur Delalé, juge d’instruction, qui avait été chargé de l’instruire, vient d’achever ses investigations et le dossier a été envoyé hier à la Chambre de mises en accusation, les inculpés comparaîtront en Cour d’Assises à la session prochaine.

 

(L’Avenir de Roubaix- 1911).

Samedi 4 mars : l’exposition internationale du Nord de la France- Roubaix 1911. L’horticulture à l’exposition. Exposition Internationale du Nord de la France – Roubaix 1911 : L’Horticulture à l’Exposition – Le splendide parc de Barbieux mettra en pleine valeur les apports si variés des exposants de l’horticulture ; un tel fait a incité les professionnels Français et Etrangers à mettre à profit la réclame hors de pair qui leur était offerte ; aussi les nombreux emplacements disponibles pour les concours permanents, ont-ils rencontré preneurs dès la première heure.

(Le Journal de Roubaix-1911).

 

Lundi 6 mars : Le concert du choral Nadaud de Roubaix : c’est un programme très alléchant qu’offre la société « le choral Nadaud » à ces membres honoraires. De nombreux artistes du cru roubaisien feront la joie de chanter un répertoire de très bon choix le mardi 7 courant au Grand Théâtre à 8 h 1/2.

 

Mardi 7 mars : les grèves. Chez les peigneurs de Roubaix. La situation est toujours la même au peignage Alfred Motte et Compagnie, rue d’Avelghem. Les grévistes au nombre de 500 ont fait hier matin une promenade en ville. Il a été décidé une délégation auprès des patrons, mercredi matin.

 

Chez les fileurs de Roubaix : après trois mois de lutte, les grévistes de la filature Dillies frères, rue des Filatures vont reprendre le travail ce matin. Ils obtinrent satisfaction sur l’augmentation de salaire. Les deux ouvrières congédiées avant le conflit ont réclamé leurs livrets.

 

(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).

 

Mercredi 8 mars : Dans le cadre de l’Exposition internationale du Nord de la France, un arrêté du 8 mars 1911 nomme plusieurs membres concernant des classes référencées en sous groupes. Ainsi ces comités sont intitulés : groupe IX pour la décoration, mobilier des Edifices publics et des habitations- arts décoratifs, la classe 1 répertorie la décoration fixe en marbre, pierre et plâtre. La classe 42 concerne l’ameublement, l décoration « Arts du tapissier » ; la classe 43, celle des tapis et des tissus d’ameublement. … Toutes les professions et techniques sont prévues et également l’enseignement, l’alimentation, les industries alimentaires, les sucreries, chocolateries, confiseries, le matériel des brasseries et distilleries, bières et autres boissons, les sports et jeux, l’aérostation, le tourisme, l’hygiène social …

 

(Bulletin municipal de la ville de Roubaix)

 

 

Jeudi 9 mars : Avis : Monsieur Paul POULLET, corroyeur, rue des Vosges, 85 à Roubaix, prie instamment les personnes qui ont des lettres à lui envoyer de mettre bien exactement l’adresse. Il serait heureux de connaître le nom de la personne qui se charge trop souvent de recevoir et d’ouvrir sa correspondance.

 

(L’Avenir de Roubaix-tourcoing- 1911).

 

 
Vendredi 10 mars : La lutte contre les cabarets borgnes. Comme complément à la bonne besogne d’épuration faite depuis plusieurs jours par le service de la Sûreté, le tribunal de simple police a condamné jeudi matin à 3 francs d’amende, 13 cabaretières et 13 servantes dépourvues du certificat de bonne vie et mœurs.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).
 
 
Samedi 11 mars : Au Bureau de Bienfaisance. Les intéressés aux primes suivantes qui seront distribuées au mois de mai prochain, sont invités à se faire inscrire pour le 31 mars, dernier délai :
 
-          Primes en nature de la Fondation Alfred MOTTE-GRIMONPREZ, aux ménages ouvriers les mieux tenus ;
 
-          Primes en argent des fondations TH. LALLEMAND et GADENNE-MICHOLET aux familles les plus chargés d’enfants en bas âge.
 
-          Rente annuelle à une famille ayant recueillie un orphelin nécessiteux.
 
NOTA : il n’est pas indispensable que les candidats soient assistés par le bureau de Bienfaisance.
(L’Avenir de Roubaix-tourcoing- 1911).
 
 
Dimanche 12 mars : Un arrêté ministériel qui vient qui vient de paraître à l’ « OFFICIEL «  et appliqué depuis le 5 mars, va jeter une perturbation parmi les nombreux « Coqueleux » de notre région. Il appert en effet, que les coqs sont assimilés au bétail de basse cour, poules, pigeons, lapins, etc ….. Et ne peuvent plus, dorénavant, pénétrer sur le territoire français, que mis en wagons et désinfectés à l’arrivée en douane.
 
Inutile de dire que cette décision a été accueillie avec stupeur par toute la corporation régionale des « Coqueleux ». Ceux-ci estiment qu’un avis aurait dû les prévenir de cette décision si préjudiciable au moins un mois avant sa mise à exécution.
 
Un concours international de coqs sous la présidence de M. Charles Wattine doit avoir lieu au Gallodrome de notre ville le 26 de ce mois.
 
.(Le Journal de Roubaix-1911).
 
 
Jeudi 16 mars : Le Président de la république à Roubaix. C’est fort probablement le 15 octobre que Monsieur le Président de la république viendra à Roubaix présider une des séances du Congrès de la Mutualité qui tiendra ses assises dans notre ville à l’occasion de l’Exposition Internationale du Nord de la France. Le bruit se répand dans toute la région que le roi des Belges profitera de la circonstance pour venir jusqu’à Roubaix saluer le chef aimé et respecté de l’état français.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).
 
 
Lundi 20 mars : l’Exposition Internationale du nord de la France-Roubaix 1911. L’Afrique occidentale à l’exposition. L’Afrique occidentale française est représentée à Barbieux par une construction soudannaise en pisé, de facture aussi locale qu’originale. Ce pavillon situé tout en bordure de l’avenue Jussieu est le premier que rencontre le visiteur dès qu’il aura franchi la porte monumentale. Son vaste hall présentera en un ensemble harmonieux les produits très variés de la colonie, ceux agricoles tout d’abord : coton, arachides, sésame, sorgho (mil qui constitue la base de l’alimentation indigène au Sénégal), riz, ignames, patates, maïs, bananes, coprah, café, cacao. Puis les apports forestiers ; caoutchouc, huiles et amandes du palmier, essences du bois précieux comportant plus de 1500 variétés, kolas, beurre de karité. Enfin, les produits de l’industrie extractive : or, gemmes rutilantes, sel.
 
 
A l’arrière du hall, un diorama très curieux reproduira des scènes vécues de la vie africaine.. Les immenses territoires (3 913 000KMQ) qui constituent le gouvernement général de l’Afrique occidentale comprennent cinq colonies et un territoire civil. Ce sont : le Haut Sénégal, le Niger, la Guinée française, la Côte d’Ivoire, le Dahomey, le territoire civil de Mauritanie.
 
 
 (L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).
 
 
Mardi 21 mars : Fin de la grève du peignage Motte et Cie de Roubaix. Le 1er mars, les 1800 ouvriers de l’important peignage de la rue d’Avelgem se mirent en grève pour obtenir une augmentation de salaire que les patrons refusèrent absolument de donner. Nous avions raison en disant dans le numéro d’hier que le vote sans signification émis à la suite de la grande réunion tenue avec les grévistes, samedi soir à la Paix indiquait la fin très proche des conflits. Lundi matin 150 grévistes sont venus se joindre aux 200 contremaîtres et Directeurs au travail depuis le commencement de la grève. Les 700 autres qui se présentèrent dans la matinée d’hier, ne seront réintégrés par équipe qu’au fur et à mesure de l’arrivage des laines. Ce n’est pas avant un mois que l’usine fonctionnera d’une façon normale.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).
 
 
 
Mercredi 22 mars : l’Exposition Internationale du Nord de la France- Roubaix 1911. Les pavillons de l’Australie et de la Nouvelle Zélande sont poussés avec une telle activité que dans les premiers jours d’avril on espère pouvoir commencer l’installation générale qui comprend une importante exposition de viandes frigorifiques , de laines et autres apports de ces lointains pays, dont on ne soupçonne guère, chez nous, la variété, la richesse et la fécondité de leurs productions. Monsieur Pierre Flipo de Tourcoing, nommé Commissaire délégué de ces pays, s’occupe de concert avec le haut Commissaire siégeant à Londres de tout ce qui concerne l’Australie et la  Nouvelle Zélande.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).
 
 
Jeudi 23 mars : la deuxième exposition des Artistes roubaisiens.  La deuxième exposition organisée dans la galerie de Monsieur E. Dujardin, 14 boulevard de Paris, sera ouverte au public du 9 avril au 1er mai prochain. Les artistes exposants sont priés de retourner leur notice du secrétariat du comité organisateur, 2 rue Richelieu, avant fin courant, aucune inscription ne sera acceptée après cette date. Les œuvres doivent arriver chez Monsieur E. Dujardin du 23 aux 31 courants, aucun emplacement ne sera garanti après ce délai. Le comité rappelle que seuls les artistes nés ou habitant Roubaix ne seront admis, ainsi que les professeurs ou anciens professeurs, élèves ou anciens élèves de nos écoles roubaisiennes. Les frais d’envoi et de retour sont seuls à la charge des exposants. Chaque invité pourra exposer 5 œuvres sans en exagérer les dimensions. Ne seront admis les tableaux et les dessins non encadrés, les ouvrages déjà exposés à Roubaix, les copies, les œuvres ne représentant pas un caractère artistique suffisant. Les artistes qui par oubli n’auraient pas reçu leur lettre d’invitation sont priés d’en avertir le secrétariat. Le comité a eu l’heureuse pensée de profiter de cette exposition pour réunir les meilleures œuvres de deux de nos artistes décédés, les regrettés  Krobanslay et Meurisse. Il fait un pressant appel  près de la population roubaisienne afin d’obtenir les renseignements qui pourraient lui être utiles à cet effet.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing-1911).
 
 
Vendredi 24 mars : l’Exposition Internationale du Nord de  la France- Roubaix 1911. L’ouverture officielle de l’exposition. Après entente entre les municipalités roubaisiennes et le Comité d’initiative de l’exposition : la date de l’ouverture officielle se trouve définitivement et irrévocablement fixée au dimanche 23 avril prochain. En cette circonstance, l’administration adresse un pressant appel aux exposants : elle les prie instamment de mettre à profit le mois entier nous séparant maintenant de la date prescrite, de bien vouloir redoubler d’efforts pour se trouver complètement prêts à l’heure dite.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing. 1911).
 
 
Lundi 27 mars : la neige – la bourrasque. C’est une véritable bourrasque qui a soufflé hier sur toute notre région à laquelle deux ou trois journées ensoleillées avaient fait croire que c’en était fini de l’hiver. De tous les points de la région nos correspondants nous signalent la chute de la neige à gros flocons dès les premières heures du jour.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).
 
 
Mardi 28 mars : Le grand concours international du chant et de la déclamation de Roubaix-Tourcoing.  La dernière partie de ce superbe concours  (représentation les 2, 9 et 16 avril) va être passionnante. En effet, les catégories d’honneur et grand honneur, vont réunir les meilleurs éléments et tout fait prévoir  une lutte artistique vraiment palpitante. Le programme prévoit des représentations de chanteurs à voix, de genre, du comique, et une représentation théâtrale de Michel Zamacoïs interprétée par le cours de diction de Tourcoing.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).
 
 
Mercredi 29 mars : l’Exposition Internationale du Nord de la France- Roubaix 1911. La participation des colonies françaises à l’Exposition de Roubaix vient de recevoir une excellente nouvelle de Monsieur le Ministre des colonies ; l’adhésion de la Martinique à l’Exposition. Les roubaisiens seront heureux et fiers de voir notre vieille colonies des Antilles venir compléter la section si intéressantes déjà des Colonies françaises, placées tout au premier plan du superbe parc Barbieux.
 
(L’Avenir de Roubaix-Tourcoing- 1911).
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.