Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LE COMMERCE > Le monde du travail > Le beurre d'Oostcamp

Le beurre d'Oostcamp

goole+ facebook twitter
LE BEURRE D'OOSTCAMP
 
 
La fin du dix neuvième siècle voit apparaître dans les journaux l'utilisation des images pour la publicité des marques. Cette série du beurre d'Oostcamp a paru dans le Journal de Roubaix en 1896. Elle nous permet d'avoir un regard sur la société d'autrefois, dont les membres ont pour point commun d'apprécier la qualité du beurre pour leur consommation quotidienne.
La première vignette nous présente un couple d'ouvriers dont les choix alimentaires font plaisir à voir. La seconde vignette nous montre un couple de personnes aisées, à table. La maîtresse de maison félicite la cuisinière qui attribue immédiatement et modestement la qualité de ses plats à l'utilisation du beurre en question. Notons que le beurre est garanti frais, pur, et se différencie de la margarine...
 
 
 
La troisième vignette rend hommage à la mère de famille qui donne des tartines de beurre à ses enfants, lesquels lui font fête et en redemandent. Ce mélange d'amour maternel et de beurre sur la tartine donne du prix à la qualité du produit. On trouvera dans la quatrième vignette les adresses où l'on pouvait acheter ce magnifique produit, à Roubaix.
 
 
 
Ces vignettes constituent l'une des premières séries régulières d'images publicitaires. Elles ont paru l'une après l'autre pendant plusieurs mois dans le Journal de Roubaix, durant l'année 1896.
 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.