Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES EPHEMERIDES > Arts et loisirs > les éphémérides roubaisiennes- semaine du 14 au 20 mai

les éphémérides roubaisiennes- semaine du 14 au 20 mai

goole+ facebook twitter

                                             

 

 

 

LES EPHEMERIDES ROUBAISIENNES

 

 SEMAINE DU 14 MAI AU 20 MAI

 

14 MAI 1792 :

 Sentence du maire et des officiers municipaux de la ville de Roubaix, qui condamnent le sieur Monbel, charpentier, et sept autres gardes nationaux et particuliers, le premier comme moteur, à cinq jours de prison, les seconds comme complices, à un jour de la même peine, pour s’être permis de fermer les portes de l’église au moment où un prêtre non assermenté allait y célébrer la messe de l’agrément du pasteur citoyen. La sentence porte, en outre, que Monbel sera désarmé pendant six mois ; et ses complices pendant deux mois.

 15 MAI  1855 :

 Ouverture de l’exposition universelle de Paris. La ville de Roubaix y obtint la grande médaille d’honneur. Une décoration, 18 médailles de première classe, 25 médailles de seconde classe, 19 mentions honorables, ensemble 64 récompenses couronnèrent les efforts de nos industriels et le zèle de leurs coopérateurs.

 16 MAI 1593 :

 Mort d’Iolente de Werchin, princesse d’Epinoy, Sénéchale du Hainaut, comtesse de Néchin, dame des baronnies de Cysoing, Roubaix, Herzelles, etc … épouse de Hugues de Melun, prince d’Epinoy, baron d’Antoing et Boubers, connétable de Flandre, etc ; laquelle dame fut inhumée au chœur de l’église de l’hôpital Sainte Elisabeth de Roubaix.

 17 MAI 1861 :

 Le Conseil municipal, sur la proposition du Maire, décide la construction d’un nouveau bâtiment d’école, à l’angle de la Place du Trichon et de rue Destombes (aujourd’hui rue des Fabricants) sur l’emplacement de maisons appartenant à M. Ed. Debuchy et à Madame veuve Voreux. Ces acquisitions eurent lieu à l’amiable, savoir : la propriété de M. Debuchy pour le prix principal de 30 000 francs par contrat du 6 novembre 1863 ; celle de Mme Voreux pour le prix principal de 8 000 francs, par contrat du 21 décembre 1863. – Les travaux de construction commencèrent en 1864 et furent terminés en 1865. (Rapport du Maire sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix. T.IV).

 18 MAI 1794 :

 Pendant la bataille de Tourcoing, les Anglais et les Autrichiens se croyant couverts par les colonnes de l’archiduc et de Kinsky et n’attendant l’ennemi que du côté de Tourcoing, étaient occuper à piller Roubaix. Le général Noël tomba sur eux à l’improviste, leur fit 300 prisonniers et leur enleva un parc de 22 pièces de canon et tous ses attirails. Suivant la tradition cette prise serait due aux habitants du hameau des Trois Ponts, qui, témoins de la déroute de l’ennemi, interceptèrent le passage à l’artillerie anglaise en coupant les ponts.

 19 MAI 1565 :

 Jean de La Fontaine, Gilles, Bertoul, Jacquemin et Pierre, ses frères ; Jean Loste, leur beau frère ; leurs parents et amis soumettent au comte de Flandre « la rancune, action, demandes et débats contre Pierre de Robays, écuyer et les siens à l’occasion de la blessure et mutilation qui fut faite à Jacquemin de La Fontaine, leur père. » le dernier jour d’août suivant, le comte condamne Pierre de Robays à payer aux frères de La Fontaine 450 francs d’or au coin du Roi. – Le dit Pierre ira en pèlerinage à Saint Nicolas de Warangeville. – Les lettres de congé de la cour du Parlement, données par le Roi aux parties, seront déposées en la trésorerie de Saint Pierre, à Lille. (Archives du Nord, 6° cartulaire de Flandre, f° 123 V°/ et 129 V°/.)

 20 MAI 1842 :

 Le Conseil municipal vote une somme de 500 francs pour premiers frais d’une bibliothèque publique à établir provisoirement à la Mairie, et émet le vœu que le Gouvernement comprenne désormais la ville de Roubaix dans la distribution de ses dons.

 

 

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.