Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES EPHEMERIDES > Arts et loisirs > les éphémérides roubaisiennes- semaine du 22 au 28 janvier

les éphémérides roubaisiennes- semaine du 22 au 28 janvier

goole+ facebook twitter

 

EPHEMERIDES ROUBAISIENNES

 

semaine du 22 au 28  janvier

 

22 JANVIER 1790

Dès sa première séance, le Conseil général de la commune de Roubaix chargeait le Maire de prendre les instructions nécessaires à la formation de la Garde nationale. (Théodore Leuridan. Histoire de Roubaix, tome IV, page 196).

23 JANVIER 1860

La France signe avec l’Angleterre un traité de commerce qui substituait aux prohibitions des droits dont le maximum ne pourrait dépasser 30%. – ce coup inattendu surprenait les industriels au milieu d’une sécurité absolue et leur imposait la redoutable concurrence des fabriques anglaises sans leur laisser, pour se préparer à soutenir la lutte, d’autre temps que celui qui s’écoulerait jusqu’au 1er octobre 1861. La plupart des villes industrielles adressèrent au Ministère du Commerce et à l’Empereur de nombreuses mais vaines réclamations où elles déclaraient que le traité avec l’Angleterre ne pouvait manquer de porter un coup funeste aux manufactures françaises, et où elles rappelaient les désastreux effets du traité de 1786.

A l’aide d’un subside voté par le Conseil municipal, la Chambre consultative de Roubaix se procura, pour l’instruction des fabricants de cette ville, 82 coupes de tissus anglais choisis dans la famille des orléans noirs et fantaisie. L’entrée en fut permise par l’administration moyennant le droit provisoire de 30%. La Chambre se procura également 15 coupes de tissus belges achetés à Bruxelles et consistant en brésiliennes, orléans façonnés, gros de Berlin, Russel-Cords et gros grains qui entrèrent en France aux mêmes conditions.

24 JANVIER 1876

Par acte passé de jour devant notaire, divers propriétaires font don à la ville du terrain nécessaire à l’emplacement de la nouvelle église de Saint Joseph au quartier du Fontenoy. ( Rapport sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix pour 1876).

25 JANVIER 1878

Le Conseil municipal émet un vote unanime de sympathie à M. Constantin Descat, ancien maire de Roubaix, à l’occasion de la mort prématurée de son fils Georges. (Rapport sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix pour 1878).

26 JANVIER 1679

Défense par la princesse d’Epinoy, Pélagie Chabot de Rohan, de reconnaître pour bailli de Roubaix, le sieur Dorisart qu’elle a résolu de remplacer. (Théodore Leuridan. Inventaire des Archives communales, BB, 8).

27 JANVIER 1778

Le magistrat de Roubaix accorde une pension viagère de onze livres de gros à Léonard François Lepers, carillonneur depuis plus de 40 ans, « en considération de ses services, grand âge, misère et caducité. » (Théodore Leuridan. Inventaire des Archives communales, BB, 6).

28 JANVIER 1681

Nomination par le magistrat de Roubaix de maître Antoine Galland, licencié en médecine, comme médecin des pauvres en remplacement de son père, décédé, lui accordant la même pension de 180 livres à condition qu’il tiendra son domicile fixe à Roubaix ; (Théodore Leuridan. Inventaire des Archives communales, BB, 2.)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.