Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES EPHEMERIDES > Arts et loisirs > les éphémérides roubaisiennes- semaine du 28 mai au 3 juin

les éphémérides roubaisiennes- semaine du 28 mai au 3 juin

goole+ facebook twitter

                                          

 

 

 

LES EPHEMERIDES ROUBAISIENNES

 

SEMAINE DU 28 MAI AU  3 JUIN

 

28 MAI 1792 :

 Les électeurs de Roubaix placent à la tête de la municipalité qui allait traverser le règne de la Terreur, M. Louis Lepercq, en remplacement de M. Floris Joseph Delaoutre, démissionnaire.

 29 MAI 1576 :

 Jacquemine et Marguerite Pollet, sœurs, abandonnent à l’église de Roubaix la somme de 300 livres, à charge à ladite église de faire chanter et célébrer annuellement et à perpétuité, deux offices solennels et deux obits ; le premier office le jour de missus avec représentation de l’Evangile de l’annonciation de l’ange à la Vierge Marie, au moyen de quelque honneste hourdaige et ce qui est de besoing pour la dite représentation.

 30 MAI 1795 :

La convention voulant assurer le libre exercice des cultes, rend l’usage des églises. Les prêtres assermentés purent les premiers se montrer. Suivant la correspondance administrative, au 24 septembre suivant aucun prêtre insermenté n’avait encore reparu à Roubaix ; mais cela ne tarda point.

 31 MAI 1867 :

 Le Conseil municipal nomme une députation composée  de M.M. Constantin Descat, Louis Voreux et Pierre Catteau, a l’effet d’aller solliciter l’Empereur de daigner faire une visite à Roubaix. On sait que l’Empereur  et l’Impératrice vinrent en effet  visiter Roubaix, le 29 août 1867.

Dans la même séance, le Conseil émet le vœu qu’un tribunal de commerce soit créé à Roubaix. (Rapport du Maire sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix. Année 1867. T.11.)

 1er JUIN 1420 :

 Le duc Philippe le Bon accorde à messire Jean de Roubaix la haute justice sur tous les fiefs et arrière fiefs de la terre de Roubaix, et le pouvoir de créer sept échevins qui, au conjurement du bailli ou de son lieutenant, auront connaissance de toute justice haute, moyenne et basse sur le gros du fief de Roubaix et sur toutes les terres tenues nuement dudit seigneur de Roubaix.

 2 JUIN 1706 :

 D’Artaignan, commandant de l’infanterie du Roi en Flandre, loge à Roubaix avec quatorze bataillons et quantités d’équipages.

 3 JUIN 1843 :

 Par testament public de ce jour, dame Félicité Dubus, épouse du sieur Jean Baptiste Pondeville, lègue à l’église Saint Martin une somme de 2 00 francs. La fabrique fut autorisée à accepter ce legs par ordonnance royale du 15 janvier 1847. (Archives municipales F.11 (aa) n°3.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.