Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES EPHEMERIDES > Arts et loisirs > leséphémérides roubaisiennes- semaine du 5 au 11 février

leséphémérides roubaisiennes- semaine du 5 au 11 février

goole+ facebook twitter

 

EPHEMERIDES ROUBAISIENNES

SEMAINE du 5 au 11  FEVRIER

 

 

5 FEVRIER 1872 :

Agrandissement du cimetière : achat d’un terrain à Monsieur le Comte de Lannoy pour 55 000 francs payables en cinq annuités. (Rapport sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix pendant l’année 1872).

6 FEVRIER 1406 :

Hugues de Lannoy, chevalier, déclare que Bauduin de Langlée, demeurant à Lille, a acheté le fief de Gorghemés à Roubaix, tenu des religieuses de Marquette et de lui Hugues, sans qu’il y eut dans l’acte de vente aucune séparation de mouvance du fief et des terre de Gorghemés ni de la basse cour du lieu, pour la perception des droits seigneuriaux ; il consent pour cette fois et sans que cela tire à conséquence, de recevoir la moitié de la somme déposée au change de Lille ( Archives départementales du Nord, Recueil des titres de l’abbaye de Marquette, tome X, tome 57, page 445).

7 FEVRIER 1867 :

Le Conseil municipal demande un troisième commissaire de police et vote 3600 francs pour son traitement. (Rapport sur l’administration et la situation des affaires de la ville de Roubaix pendant l’année 1867).

8 FEVRIER 1420 :

Arrêt du Parlement de Paris qui confirme le jugement de la gouvernance de Lille en faveur de Simon Hespel réclamant de Jacques Des Planques la reconstruction de la Hurperie incendiée par la faute de ce dernier. (Archives nationales, Parlement de Paris, registre X63, folio 290) La Hurperie devait se trouver au dessus des Trois Ponts vers Leers prés de Pévèle. En 1452, 604 verges de terre tenues du fief de Courcelles et donnée à l’église pour la fondation des messes de Pierre de Vernay, curé de Roubaix, tenaient au chemin de le Huspière vers Maufait. (Cartulaire de l’église, GG, 109 ; folio 1). Au XVIIè siècle on écrivait Huppière ; au siècle suivant Hupisre et Pévèle (Dénombrement de la population en 1764, BB, 17).

9 FEVRIER 1858 :

Le Conseil municipal de Roubaix vote, concurremment avec Tourcoing, une somme de 2000 francs pour que des études soient faites par les ingénieurs des ponts et chaussées sur les divers modes de procurer aux deux villes, soit réunies, soit séparées, les quantités d’eau nécessaires à leurs industries, aux services communaux et aux besoins des ménages. (Théodore Leuridan – Histoire de Roubaix, Tome V, page 373).

10 FEVRIER 1826 :

Décision du directeur général des ponts et chaussées qui accorde à l’adjudicataire du canal de Roubaix la faculté de supprimer la branche du canal au dessus de l’Empempont, autorise le surcroît de dimension à donner aux ouvrages d’art pour faire entrer le canal dans le système de grande navigation, et recommande des gares pour le croisement des bateaux. (Théodore Leuridan : Histoire de Roubaix, Tome V, page 334).

11 FEVRIER 1859 :

Délibération du Conseil municipal adoptant le devis de la construction de l’Hôpital, dressé par Monsieur Lepers, architecte de la ville, et s’élevant à 293 257 francs et 55 centimes.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.