Société d'émulation
de Roubaix

Pierre Wibaux

goole+ facebook twitter

PIERRE WIBAUX

LE COW BOY D'AMERIQUE

 

Pierre Wibaux, après avoir achevé son service militaire au 14ème dragon fait un long séjour en Angleterre dans le but de se préparer à entrer au sein de l'entreprise familiale. Mais, dans ce pays, il rencontre des explorateurs qui lui parlent des charmes de la vie d'éleveur aux Amériques.

 
Au printemps de l'année 1883, au lieu d'entrer dans la fabrique, il décide de partir au Canada avec 50 000 francs et va s'installer sur les bords de la rivière des Castors sur le territoire du Montana. Après avoir pris possession du sol, il part acheter son premier troupeau.
 
 
L'année suivante, en 1884, il revient en Europe, se marie avec Mile Nelly Cooper et se procure des capitaux afin de développer son élevage. A son retour dans le Montana, il commence la construction d'une maison et, pendant qu'il l'achève, il se réfugie avec sa jeune femme dans une cabane faite de troncs d'arbres où ils vivent un an.
 
 
C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Théodore Roosevelt qui deviendra Président des Etats-Unis de 1901 à 1908. Celui-ci possède aussi un "range" et vit sur la prairie qu'il parcourt avec Pierre Wibaux. En 1886, Pierre Wibaux bâtit à l'endroit où il s'est fixé la première fois une maison coquette et confortable. Son exemple est suivi et bientôt de nombreux cottages s'élèvent. Une ville nait, à laquelle les habitants donnent le nom de "Wibaux".
 
 
A partir de 1890, il établit son installation principale : un "range" immense dans les états du Montana et du Dakota. Dans ces vastes prairies, il possède jusqu'à plus de 50 000 têtes de bétail. En plus de son activité d'éleveur, Pierre Wibaux occupe également la fonction de Président de la Banque Nationale de Miles-City dans le Montana. Il fonde aussi à Forsythe une nouvelle banque nationale dont il est également président. A ce titre, il sera certainement le seul Français qui ait droit de signer des billets de banque aux Etats-Unis.
 
 
Il est encore président d'une société qui exploite une mine d'or située dans les montagnes noires du Sud Dakota. Cette compagnie est appelée la "Clover Leaf Gold Mining Company". Les actionnaires, par reconnaissance envers Pierre Wibaux, donnent à la ville qui se crée autour de la mine le nom de "Roubaix".
 
 
Bien que très sollicité par ses nombreux amis, Pierre Wibaux refuse toujours de prendre la nationalité américaine. Il demeure fidèle à la ville de ses ancêtres et s'inquiète du bien être de ses habitants. En effet, il figure parmi les premiers souscripteurs de l'hôpital de la Fraternité et, en 1903, il écrit à l'administration municipale de Roubaix en promettant une somme de 25 000 francs pour : "établir des fermes modèles dont le lait pourrait être distribué dans les "meilleures conditions aux familles nécessiteuses".
 
 
Car, à cette époque, plus d'un nouveau-né sur cinq meurt avant l'âge d'un an. Cela est du, en grande partie, aux mauvaises conditions d'hygiène de l'alimentation. Les biberons ne sont pas bouillis, quelquefois rincés et remplis d'un lait douteux. Afin de lutter contre cet état de fait, un comité roubaisien de protection de l'enfance s'est créé en 1897. Le don de Pierre Wibaux permet de développer l'action de ce comité qui crée alors l'oeuvre de la "Goutte de lait". Cette oeuvre a pour but de promouvoir l'allaitement maternel et fournit aussi aux mères qui ne peuvent allaiter un lait sain et contrôlé.
 
Pierre Wibaux est nommé président d'honneur de l'oeuvre, qui est ouverte au n° 12 de la rue de Lille, le 1er février 1904.
 
 
Quelques mois auparavant, Pierre Wibaux avait été nommé Chevalier de la Légion d’Honneur. Il meurt le 21 Mars 1913, à Chicago, des suites d'une intervention chirurgicale. Un mois auparavant, pressentant peut-être une issue fatale, il avait écrit : "C'est à Roubaix que je compte les affections les plus sûres et mon coeur, malgré toutes mes pérégrinations, est encore associé au pays natal". Ensuite sa famille rentrera en France et se fixera à Paris. De son union avec Nelly Cooper est né un fils : Cyril Wibaux.
 
 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.