Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES LOISIRS > Arts et loisirs > Le monde associatif

Le monde associatif

goole+ facebook twitter

 

Aujourd’hui :
Le monde associatif avec ses fanfares, ses chorales,
ses sociétés d’anciens militaires, etc.
 
 
 
 A une époque où il n’y a ni radio ni télévision, où la plupart des gens n’ont d’autre moyen de locomotion que leurs jambes, les loisirs se passent essentiellement dans le cercle fermé du quartier, ou de la ville et des villages voisins. C’est la raison pour laquelle le monde associatif est très actif et omniprésent dans toutes les classes de la société.
Il serait présomptueux de prétendre citer toutes les associations roubaisiennes existant en 1893. La loi de 1901, très connue des dirigeants actuels d’associations, n’a bien sûr pas encore été instituée, mais les associations doivent faire une déclaration en préfecture et communiquer le nom de leurs responsables. Tous les domaines d’activités se retrouvent dans cette formule :
 
Sociétés de secours mutuels  qui se divisent en deux catégories : celles qui rentrent dans le cadre de la loi du 26 mars 1852 dites « Société de Secours Mutuels autorisées » au nombre de 5 à Roubaix en 1893, et les autres qui sont 22.
 
Société d’anciens militaires : Roubaix en compte 4 auxquelles s’ajoute le Cercle militaire dont le président est M.Despatures. Le grand Cercle a son siège au Grand Café rue de la Gare (actuellement avenue Jean Lebas). On pourrait classer cette catégorie la Société des Sauveteurs du Nord dont la section de Roubaix est présidée par M.Lebon.
 
Sociétés d’agrément. Ce terme générique recouvre toutes les sociétés de loisirs, les amicales, etc. On en compte 327 en 1893, mais il n’est pas certain que l’on ait tout recensé. Certaines catégories sont fortement représentées : joueurs de boules aux quilles 29 associations ; joueurs de piquet (jeu de cartes) 27 associations ; arbalétriers 24 associations ; canaristes (pinsonneux) 19 associations ; archers 15 associations ; joueurs de boules au rond 13 associations ; pêcheurs à la ligne 9 associations ; escrime 7 associations ; colombophiles 50 associations ; joueurs de boule (bourleux) 53 associations ; joueurs de fléchettes 5 associations, etc.
 
Sociétés musicales. Les sociétés instrumentales sont au nombre de 7 en 1893. La Grande Harmonie, musique municipale fondée en 1820 dont le directeur est M.Koszul, compte alors 110 membres et elle a son siège à l’Hôtel des Pompiers près de la mairie. La Grande Fanfare fondée en 1860 (son directeur M.Monmarché dirige 70 exécutants) siège rue de Lannoy à l’estaminet Petit. La Concordia, harmonie, a été fondée en 1865, son directeur est M.Brutin, ses 70 membres se réunissent rue Pierre Motte, chez Philémon. La Fanfare Delattre fondée en 1868 est dirigée par M.Knoor, elle a 68 exécutants et son siège est Place de la Fosse aux Chênes, chez Lecry. La Fanfare de Beaurepaire a été créée en 1883. Le directeur en est M.Jules Delvienne, elle a 40 membres et siège boulevard de Beaurepaire à l’estaminet « Au Phare de Beaurepaire ». L’Union des Trompettes est une fanfare de cavalerie fondée en 1883, dirigée par M. Alfred Roussel. Le siège est au 111, Grande Rue. Les Amis réunis sont une fanfare créée en 1885 et dirigée par M. Victor Cousu. Ils sont 25 qui se réunissent rue du Fontenoy à l’estaminet « du Grand Canarien ».
 
 
De quoi se divertir : Les sociétés chorales sont encore plus nombreuses : on en compte 10. La Lyre roubaisienne 40 membres, siège 45 rue du Chemin de Fer, chez Inglebert. L’Alliance chorale 65 membres, siège rue Pierre Motte, chez Philémon. L’Union des Travailleurs, 42 membres, siège rue Saint Antoine n° 32. L’Avenir, 35 membres, siège rue de Lannoy n° 63. Les Mélomanes roubaisiens, 56 membres, siège rue Pellart estaminet « Au Bon Coin ». Le Choral Nadaud, 100 membres, siège rue Pauvrée n° 20, chez Constantin. La Coecilia Roubaisienne, 115 membres, siège rue de la Gare. La Cigale, 25 membres, siège rue de Lannoy, 202. La Fraternelle, 25 membres, siège 158, rue du Pile. Et l’Abeille, 28 membres, siège 121 rue de Lannoy, chez Naessens.
 
 
A cette multitude de sociétés qui organisent de temps en temps fêtes et banquets, il convient d’ajouter la Société municipale de gymnastique et d’Armes « La Roubaisienne » fondée en 1883 ; Elle était présidée par M.G.Pennel. Elle comptait en 1893, 159 membres actifs, 34 anciens, 38 pupilles et 207 membres honoraires.
Citons encore la Société artistique de Roubaix-Tourcoing dont le siège était à Roubaix et qui rassemblait 275 membres actifs et plus de 500 membres honoraires. Elle organisait des expositions et encourageait les jeunes talents accordant des bourses d’études aux plus méritants.
 
 
Les Roubaisiens disposaient donc il y a cent ans d’un éventail artistique, musical et récréatif qui leur permettait de se divertir lorsque les contraintes du travail leur laissaient quelque temps libre.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


par debuigne sabine le 08/09/2015
trés bien de faire la liste des sociétés musicales, mais il en manque une ' la concordia harmonie" qui fut fondée en 1888