Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES QUARTIERS > Pierres de Roubaix > Beaurepaire et Beaurewart

Beaurepaire et Beaurewart

goole+ facebook twitter

LE QUARTIER DE BEAUREPAIRE ET BEAUREWART

 

Le quartier qui s’étend sur les terres des importantes censes de Beaurepaire et de Beaurewart (24 et 33 bonniers, soit 34 et 46 ha) symbolise le combat pour la reconnaissance de Roubaix-Campagne par rapport à l’importance de plus en plus grande de Roubaix-Ville dans la première moitié du XIX° siècle, la lutte entre deux catégories de notables, les fabricants et les censiers.

Le fermier de Beaurepaire n’obtiendra pas l’érection en commune indépendante de la partie rurale qui s’amenuisa d’une manière régulière pour laisser la place à l’extension de l’habitat, destiné à loger la main d’œuvre, venue en masse de la Belgique, et de nombreuses usines s’implantant à proximité du canal, du chemin de fer et d’un quadrillage de voies de communications nouvelles.

L’absence de concertation et de législation appropriée ne permit pas d’imaginer un plan d’urbanisme qui aurait régulé la croissance anarchique qui transforma le bourg en importante ville industrielle en l’espace de 50 ans.

Beaurepaire, qui donna l’appellation du boulevard et du quartier, était le fief de la famille du même nom. Pierre de Surmont, marchand et bourgeois de Lille, originaire de Tourcoing, en devint propriétaire et le transmit à sa fille épouse en 1730 de Pierre de Corbie, conseiller au Parlement, anobli, petit-fils de Pierre de Bischop, bailli de Wattrelos, fondateur de l’hospice des Vieux Hommes, et de Marie Anne Le Zaire, fille du censier de Beaurewart,

Cette dernière cense faisait partie du domaine du seigneur de Roubaix et ses terres avaient été progressivement réunies au début du XVIII° siècle aux censes voisines. En 1796, Floris Delaoutre-De Frenne, maire de Roubaix, fit don à la commune d’un terrain, au lieudit « Champ de Beaurewart », qui devint le second cimetière vite abandonné.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.