Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES QUARTIERS > Pierres de Roubaix > Le Fontenoy - La Bourde

Le Fontenoy - La Bourde

goole+ facebook twitter
 
QUARTIER DU FONTENOY
 
 
 En 1392, le fief comprenait un manoir avec un bosquet de 2 bonniers ½ et les 12 bonniers de la terre de le Becque annexée au Fontenoit en 1272.
 
Ce fief est acheté le 26 mai 1424 par Jean de Roubaix qui désire agrandir et unifier ses propriétés. La terre du Fontenoit est alors affermée comme cense seigneuriale et tenue par les familles des Tombes, puis de le Becque qui l’exploitent pendant plus d’un siècle, et enfin, en 1741, par Toussaint de le Barre. C’est ensuite Jean Baptiste Réquillart qui épouse Marie de le Becque le 23 janvier 1747 et fonde une première maison de fabrication qui deviendra par la suite très importante sur Tourcoing.
 
Une chapelle Saint Joseph aujourd’hui disparue avait été construite près du Triez du Fontenoit pour permettre aux habitants des environs de se rendre à la messe sans aller jusqu’au bourg quand le temps humide rendait les chemins impraticables et dangereux. En 1620, François Becquart, curé de Roubaix, fait entretenir à ses frais une école dominicale pour les enfants pauvres.
 
A partir de 1840, le Fontenoit rural disparaît pour laisser place à la grande industrie dont les usines vont couvrir le quartier tandis que les ouvriers venus le plus souvent de Belgique, vont loger dans les forts, puis les courées construites spécialement pour eux. Avant 1871, il existait plusieurs rues du Fontenoy. Par commodité, la rue du Bas Fontenoy devient la rue Stephenson tandis que la rue du Fontenoy est dénommée rue Archimède. Seule la rue Neuve du Fontenoy garde le nom de rue du Fontenoy.
 
La rénovation de ce quartier populaire et dense, construit surtout entre 1840 et 1900, s’impose dans les années 1960. En 1970 débutent les démolitions d’ îlots insalubres tandis que des habitants créent un Atelier Populaire d’Urbanisme qui refuse les immeubles en barre. L’ architecte belge Verbiest traite son projet en concertation avec la population locale et les premiers travaux commencent en 1979. Connue sous le nom Alma Gare, cette opération d’ urbanisme reste unique dans le domaine de la conception de l’ habitat.
 
 
QUARTIER DE LA BOURDE
 
 
 
 
La Bourde, située aux confins de Roubaix, entre Wattrelos, les terres de la Grande Vigne et de la Havrerie, était tenue de la Seigneurie de Roubaix et comprenait 10 bonniers. En 1621, La Bourde consistait en un manoir ou maison de plaisance, avec cense, jardins, chemins, issues, fossés, eaux et terres à labour.
 
Elle eut de nombreux propriétaires dont Bouchard de la Bourde en 1269, homme de fief du Seigneur de Roubaix. En 1391, on trouve Jacques du Bos, en 1401, Pierrars du Bos, bailli de Roubaix de 1428 à 1441, puis les familles Coene, Dragon, de la Vitche, de Croix, Van Hurne, de Schooren. En 1740, Jacques Adrien Frasneau d’ Hyon, vicomte de Cantelen, en payait le relief.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.