Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > LES TRADITIONS > Arts et loisirs > Le jeu de la Bourle

Le jeu de la Bourle

goole+ facebook twitter
 

La pratique du jeu de Bourle est très ancienne. Déjà, le 4 août 1382, un extrait des bans échevinaux de Lille interdit la pratique du jeu de Bourle sur la voie publique sous peine d’une « amende de 60 sols » ou de « castagne de verge ».

 

Lieux de convivialité et de socialisation, les bourloires étaient pourtant nombreuses autrefois à Roubaix, on parle d’une centaine de ces lieux où l’on se retrouvait entre bons amis. Avec l’arrivée de la télévision dans les foyers, les loisirs extérieurs ont perdu leur attrait et aujourd’hui, une seule bourloire est encore en activité.

 

Le terme bourler signifie tituber et tomber.

 

La bourle est une « tronche » de bois cylindrique, c’est à dire qu’elle est découpée dans un tronc d’arbre. Sa matière, son poids, son diamètre et sa largeur bombée peuvent avoir des normes différentes suivant les villes où elle est pratiquée. Par contre, les bourles ont toutes un côté faible et un côté fort (ou chargé). Ceci permet de modifier sa trajectoire lorsqu’elle est lancée.

 

Son poids peut varier de 1,5 à 8 kg. Différents bois sont utilisés pour sa fabrication comme le noyer, le gaïac, le quebracho ou l’orme suivant les régions où elle est pratiquée. De nos jours, la bourle peut être fabriquée en résine de synthèse, le canévasite qui lui assure une plus grande longévité.

 

La bourle se joue dans une bourloire. La piste, construite spécialement pour sa pratique, se trouve le plus souvent à l’arrière d’un café, d’un cercle associatif ou d’un patronage. Autrefois en plein air, elles sont pratiquement toutes couvertes à ce jour.

 

La piste fait toujours plus ou moins vingt mètres de long. Elle est incurvée, c’est à dire concave sur leur largeur de trois mètres environ. La piste est bordée de deux rives. Les plus anciennes sont faites de terre avec ajout d’argile, de bouse de vache, de sable, de sel, de bière… ou recouverte d’un revêtement synthétique pour les plus récentes.

 

La bourloire est terminée aux extrémités par un fossé appelé tchu ou fosse qui permet de recueillir les bourles mises hors jeu. A environ 1,5 mètres de chaque côté de la piste se trouve l’étaque, pièce métallique enfoncée au raz du sol servant pour ainsi dire de cochonnet fixe.

 

La bourle se pratique par équipe de deux à dix personnes selon les rencontres. Chaque équipe a un commandant de jeu, des pointeurs et des frappeurs.

 

La technique pour l’équipe plaçant le jeu après tirage au sort est d’approcher l’étaque au plus près par les pointeux (pointeurs). Les bourles sont alors roulées délicatement. Les coéquipiers essayeront ensuite de placer d’autres bourles tout au long de la bourloire afin de constituer des hellis (des obstacles) pour leurs adversaires.

 

Ceux-ci à leur tour essayeront de faire JO (prendre le point) en faisant louvoyer leurs bourles grâce aux rives (pentes) de la piste et du fort de la bourle afin de contourner les obstacles et de se rapprocher au plus près de l’étaque. Si cette dernière est encombrée, les butcheux (frappeurs) en force essayeront d’enlever les bourles gênantes.

 

Un point sera attribué à chacune des bourles de la même équipe se trouvant le plus près de cette étaque.

 

JARGON DE LA BOURLE

 

La bourloire : Lieu où se pratique la bourle

L’étaque : Pièce métallique enfoncée à chaque extrémité de la bourloire et servant pour ainsi dire de cochonnet fixe.

Faire jo : Marquer le point

Les hellis : Bourles servant d’obstacles pour l’adversaire

Le commandant : Personne qui dirige la stratégie de jeu de l’équipe

Les pointeux : Les pointeurs

Les hellicheux : Les joueurs mettant les hellis

Les butcheux ou tapeux : Les frappeurs

Le tchu : Fossé en bout de piste où sont recueillies les bourles mises hors jeu

Mettre le fort au mur ou fort au jour : Mettre le fort de la bourle d’un côté ou de l’autre

Jouer en rive : Utiliser les pentes de la piste

Le poussage : Force nécessaire donnée à la bourle suivant l’ordre de jeu indiqué par le Commandant.

 

Renseignements aimablement fournis par :

 

FEDERATION DE BOURLES DU NORD

27, rue de Strasbourg 59200 TOURCOING 03 20 26 61 59

FEDERATION DE BOURLES DE WATTRELOS

41, rue Saint Joseph 59150 Wattrelos 03 20 75 14 95.

FEDERATION DE BOURLES DE TOURCOING

27, rue de Strasbourg 59200 Tourcoing 03 20 26 61 59

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.