Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > NOS PLUMES > La SER > Edmond Derreumaux

Edmond Derreumaux

goole+ facebook twitter
 
 
Edmond DERREUMAUX
Historien et Généalogiste
 
Par Bernard Moreau, ancien trésorier de la SER
 
 
Fils de Paul DERREUMAUX et de Hélène DUJARDIN, il est né à Roubaix, le 31 mai 1921, rue de lannoy, dans le quartier Sainte-Elisabeth. Il fait ses études à Roubaix, d'abord à l'école Saint-Eloi, puis à Saint-Louis. En 1934, ses parents s'installent à Toufflers, au Bon Poste et, en 1937 rue Jules Guesde à Lys-Lez-Lannoy, ville dont une partie de sa famille est originaire.
 
En janvier 1936, Edmond DERREUMAUX entre, comme employé, aux Ets Motte-Bossut, avenue Motte à Roubaix, où il fera toute sa carrière professionnelle. Après avoir travaillé dans différents services, il est nommé cadre commercial en 1947 et effectue alors de nombreux déplacements pour renconter la clientèle. Sa vie professionnelle est aussi marquée par son action syndicale.
 
Edmond DERREUMAUX a toujours eu une vie associative très active. Dès son arrivée à Lys, il entre à la J.O.C., s'occupe de l'organisation des kermesses et de l'association « la fleur de Lys » qui regroupe toutes les activités sportives et culturelles de la paroisse, il en sera même le président pendant quelques années. C'est d'ailleurs au sein de cette association, dans le groupe théâtral, qu'il fait la connaissance d'Angèle Ruysschaert, qu'il épouse à Lys, en 1945. Le jeunee couple s'installe 98 rue du Fresnoy et a trois enfants : Paul, Thérèse et Cécile. Ils adhèrent à l'association locale des famille nombreuse et M. DERREUMAUX en devient administrateur, puis président.
 
Généalogiste amateur, il commence à fréquenter les archives municipales et départementales dès 1940. Avec quelques autres passionnés, il fonde en 1971 le Groupement Généalogique Région Nord (GGRN), dont il sera président de 1975 à 1979. Cette association comprend aujourd'hui plus de 1000 membres. De 1978 à 1988, il est administrateur de la Fédération Nationale de Généalogie.
 
En 1971, il entre à la société d'Emulation de Roubaix (SER) et, au décès de Jacques PROUVOST, en 1992 il prend en charge la présidence jusqu'en 1996. Il fait partie de l'équipe des « Flaneurs » qui , chaque semaine, dans le quotidien Nord Eclair, nous racontent l'histoire de « rues de Roubaix ».
 
En 1983, alors tout jeune retraité, il crée, avec Paul Herteler, l'association Leersoise d'Etudes Historiques et Folkloriques (ALEHF) et en assure la présidence jusqu'en 1996.
 
Fondateur de l'Union Régionale des Associations Généalogiques, il en est le président de 1985 à 1990.
 
Dès 1975, M. André DESMULLIEZ, Maire de Lys, lui demande de collaborer à la rédaction d'articles sur l'histoire de Lys et, en 1986, M. Maurice Codron, le nouveau Maire, lui propose de réaliser un texte présentant la commune et son histoire et, c'est tout naturellement, qu'il pense à créer, début 1988, le Cercle d'Etudes Historiques de Lys (CEHLys) qu'il préside jusqu'en 1995.
 
La grande passion d'Edmond DERREUMAUX est l'histoire dans sa généralité, mais avec une préférence pour la période moyenâgeuse. S'il n'a jamais pris le temps d'écrire un ouvrage historique, il a réalisé de nombreux articles du plus haut intérêt, publié par le GGRN, dans les bulletins municipaux de Leers et de Lys et dans celui de la Société d'Emulation de Roubaix dont il assure la publication.
 
Cet inlassable chercheur a collaboré à la réalisation des ouvrages suivant :
  • Leers mon Village
  • Leers ma Paroisse
  • Lys des origines à la Révolution
  • Histoire de la ville de Lannoy
  • Lys 1900-1999, un siècle d'histoire
Chaque année, il rédigait un texte d'histoire locale, pour le programme des fêtes du Fresnoy à Lys.
 
On ne peut parler d'Edmond DERREUMAUX sans évoquer le souvenir de son épouse, Angèle qui nous a quitté en 1998, figure inoubliable du quartier du Fresnoy. Toute sa vie a été consacrée à la vie associative lyssoise. Association des familles, paroisse, chorale, ainsi que sa contributions au succés des « Foires au plaisir » des années 50.

Elle chérissait par dessus tout son quartier et s'était donné à fond dans les activités du Comité du Fresnoy. C'est à son initiative qu'a démarré, en 1973, le premier cortège carnavalesque.
 
Pour parler d'Edmond DERREUMAUX, et tant pis pour sa modestie, je n'hésite pas à reprendre les paroles de Serge LAMA « Cest mon Ami et c'est mon Maître » et celui de beaucoup d'entre-nous ...
 
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.