Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > RBX A TRAVERS LES AGES > La SER > Aperçu historique

Aperçu historique

goole+ facebook twitter

 

 

ROUBAIX A TRAVERS LES AGES

Par Gaston Motte,

Président de la Société d’Emulation de Roubaix

Octobre 1845

 

 

APERCU HISTORIQUE

 

A en croire les étymologistes, « Roubaix » signifierait simplement « Ruisseau dans la plaine », de deux mots tudesques « ros », « ross », plaine marécageuse ou verdoyante et « bach », « bais », ruisseau.

Ce serait donc sur les bords d’un ruisseau, le riez du Favreuil ou du Trichon, serpentant à travers les bois, les hautes herbes et les pâturages, à l’endroit où ses eaux rendaient plus verdoyante la plaine qu’il arrosait, qu’il faudrait placer le berceau de Roubaix.

Quelle que soit son origine, ce nom est acquis à l’histoire dès le IXème siècle. A cette époque, Roubaix nous paraît déjà formé ; c’est une « villa », c’est-à-dire un ensemble de propriétés rurales jointes ou éparses, dépendant d’un manoir principal appartenant au seigneur, lequel édictait lui-même les règlements de police de sa villa et percevait des droits.

Deux faits viennent influencer, tout au moins dans ses premiers temps, l’histoire de notre ville : sa position d’abord dans le comté de Flandres et ensuite sa dépendance des seigneurs, dont elle suivit la fortune à l’époque de la féodalité jusqu’à ce qu’elle trouvât, moins dans leur protection que dans son propre fonds et à travers mille épreuves, la force et les moyens de s’orienter vers la postérité.

Ce sont ces différentes étapes qu’il convient donc de retracer et que nous distinguerons, un peu arbitrairement, comme suit :

 

1ère époque : Des origines jusqu’à la mort de Charles le Téméraire (1477) ou plus exactement jusqu’à la mort d’Isabeau de Roubaix (1502) – Période de formation.

 

2ème époque : Dominations autrichienne, puis espagnole de 1502 à 1668. Règlementation de la fabrique à travers les guerres et toutes sortes d’épreuves.

 

3ème époque : Du rattachement à la France jusqu’au début du XIXème siècle. Continuation des guerres. Luttes pour l’indépendance de la fabrique.

 

4ème époque : La liberté de fabriquer. L’essor du XIXème siècle à 1948.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.