Société d'émulation
de Roubaix
Accueil > RBX A TRAVERS LES AGES > La SER > Lieux Dits d'antan

Lieux Dits d'antan

goole+ facebook twitter

LIEUX DITS DU ROUBAIX D’ANTAN


Bulletin de la Société d’Emulation de Roubaix n° 1 – Mars 1993


Autrefois, seul le petit centre du modeste bourg qu’était Roubaix comportait quelques courtes rues auxquelles on pouvait se référer pour s’orienter. Sur le reste du territoire de la commune, on n’avait comme repères que des lieux-dits (qui étaient parfois des censes, des champs ou des ponts ou plutôt passerelles, appelées ponchiels ou planques, etc.)


Nous avons relevé une quantité de ces lieux-dits aux XVe et XVIe siècles ainsi qu’au tout début du XVIIe dans les archives anciennes de Roubaix et certains sont parfois situés au-delà des confins de la commune.  Si beaucoup n’évoquent plus rien pour nous. D’autres ont survécu, désignant encore à l’heure actuelle des rues et quartiers roubaisiens.


Nous avons consacré l’appellation ancienne de ces lieux-dits car elle est aisément traduisible. Il ne faut pas s’étonner que des noms de lieux-dits apparemment féminins soient précédés d’un article défini qu’on pourrait croire masculin singulier alors qu’il est en réalité neutre comme il était d’usage à l’époque dans cet ancien picard d’où provient notre patois. Ceci explique l’origine de patronymes témoignant encore actuellement de cette anomalie tels que par exemple, DELEMOTTE, DELEPIERRE, DELEPLACE, DELEPORTE, DELERUE, DELESALLE et beaucoup d’autres.


Une carte jointe permet de situer une partie de ces lieux-dits et nous nous sommes efforcés d’ajouter dans ce relevé quelques indications supplémentaires.


A
L’Ampenpont (Hempenpont actuel à Hem)
L’Atre


B
Les Baigneries
Les Barbieurs (près de Croix)
Beaurepaire (sur le chemin du Tilleul au Pile)
Le Bestihart ou Bétihart ou Béthihart (abreuvoir sur la Grand’Place)
Biaumont, le Cense de Biaumont
Le Bieke, vers les Prets, le Marke de le Biecke, le Cense de le Becque, le Plasch (ou Planchon) de Le Becque, le Coulture des Pretz de le Becque
Biaurewart, le Cense de Biaurewart
Les Blanques Mailles (fief situé le long du chemin de la Cense de Le Rue vers Lille)
Le Bos, Le Bosc (Bois)
Le bos de le Bourde, le tière de le Bourde (à l’extrême est de Roubaix, entre Wattrelos, la Havrerie et la Grande Vigne)
Le rente de Bohiermont ou Biermont
Le trieu ou triez de la Boverie ou Bouveryes
Les Boutailles
Le Campelet (petit champs) – Bossu (à Gobrie)
Le Busquet (à cheval sur Roubaix et Croix)


C
Les Casiers
Le Castel
Le Cauchie (ou chaussée = rue pavée. C’est l’actuelle rue du Maréchal Foche, ancienne rue Neuve)
Le Cense de Carihem (Leers) Cf. K
Le Chimetière ou Chimentière (autour de l’église Saint Martin)
Le Ciérisrie du Kenne
Les Cloquettes (tenant à la terre de la Thomasserie)
Le Corbeillerie (fief)
Le Camp (champs) Cornu (à côté des Près de Le Becque)
Courcielles (ou Courcelles, Courchelles), le fief de Courchelles, les pretz de courcelles, le ponchiel de Courcelles (sur le chemin de Roubaix à Lannoy)
Les Cousteaulx
Le Croisette, le Camp de la Croisette, le Croisette du Prêt, le coulture de la Croisette (près de la Vigne)

 

D
Le Disme, le Grange de la Disme (au Tilleul)
Le Camp Danset


E
Espinoit
L’Estoquoit


F
Fontenoit, le Cense de Fontenoit, le petit triez de Fontenoit, le trieu de Fontenoit
Le forge, le viese (vieille) Forge
Le Fosse du Kenne ou le Fosse au Quesne
Fourquencroix (actuel Galon d’eau)
Le Fourquiet ou Fourquet
Fourquièpire ou Fourquiet Pire
Froismes ou Froymez, l’issue de Froisme, les prez Froimes, le coulture de Froimes


G
Le Grimberie (ou Griberie), le Cense de le Grimbrie (entre le Quesne Baudet et les prés des Barbieurs)
Le Gauquier (noyer) (rejet ou rive sur le chemin du Moulin de Roubaix du côté des terres de la Brasserie après le coin du bois de la Salle jusqu’aux haies Pollet près du Sépulcre
Le Camp Gardiel (ou Grardiel) (entre la Potennerie et la Haye)
Le Ghombrie (ou Ghoberie), le Cense de le Gobrie)
Ghorgemés (Gorghemés, Gorghemez, Gourguemez) (sur le riez des Trois-Ponts près d’Hem, la Cense de Gourguemez englobait en 1675 : 22 bonniers dont 7 et 4 cents sur Hem)
Le Camp Gillet (ou Galet, Gallet)
Gohiermont (à rapprocher de Bohiermont déjà cité)


H
Les Haulxcamps (Hauts Champs)
Le Haverie (derrière la Haverie, le riez se jettait dans le ruisseau de l’Espierre)
Le Haye, le Cense de le Haye, le fief de le Haye
Les Grandes Hayes, les Longues Hayes
Les Hayes Saint Georges
Le Cense d’Herdupret
Le Cense de l’Hostel
L’Hommelet (Cf. L), l’Hommelet au Bos (Cf. L), le coulture de l’Hommelet
Le Camp Hiot (ou Hayot, Haiet)
Le Bos Hermont (ou Herment)
Le Houblonnerie, le Cense de le Houblonnerie
Les Huchons
Les Hucques (ou Hucquez ou Hucquets)
Le Hustin, le triez du Hustin, les près le Hustin


I
Le Camp Isembart (ou Ysenbart)


J
Le Justice (à Lys lez Lannoy)


K
Le Kelne ou Kenne (Chêne), l’enclostre du Kenne (Cf. Q)
Le kesne Baudet (Cf. Q)
Le Cense de karihem (à Leers) (Cf. C)
Le Kesnoit (ou Kennoit) (Cf. Q), le Planque du Kesnoit


L
Lausnoit
Laubiel
Le rieu de Lespierre
Loisinerie
Loizelerie (ou Loiselerie) (Cf. O)
Lommelet (Cf. H)


M
Les Marins
Le bos de le Marcque (à Wasquehal)
Le Marché (ou Marchié)
Le Marlière, le coulture de le Marlière, le Marlière Buiréche
Le (ou les) Masures, le Plan as Masures, la grande Planque des Masures, le molin (ou moullin) de Masures (entre l’Epeule et Tourcoing ?)
Maufayt (ou Maufet), le fief de Mauffet
Le Camp à Mausque (à Hem)
Le Molin (ou Moullin), le Cense du Molin de Roubaix
Le Molin des Barbieurs
Le Molin à oille (ou Huylle)(tenant à la Cense de Beaurewart et au fief de la Potennerie)
Le Coulture des Merlins
Le Moustrie (ou Mousterie, Mousserie) (tenant aux chemins de Tourcoing et du Haut Fontenoy)
Le Moustiet
Le Tière de le Motte


O
L’Oiselerie (Cf. L)
Le Blanc Obeau


P
Le Paradis
Le tière des Povres (ou Pauvres)
Le Pire (ou Pyre) (Le Pile)
Le Plankielle (ou Planquielle = petite passerelle)
Le Ponchel (Petit Pont), le Ponchel du Prêt
Le Ponterie (ou Pontenrye), les Prés de la Pontenerie
Les Prés de le Bieke (Cf. B)
Le Manage des Prés
Le Prétoire
La Prouvosterie (ou Prévosterie)


Q
Le Quesne Baudet (Cf K)
L’enclos du Quesne (Cf K)
Le Quesne Catier (ou Cattier, Castier)
Le Quaisnoit (ou Quesnoit)(Cf. K)
Le petit Quesnoit, le fief du petit Quesnoit (près de Courcelles et de la Potennerie)
Le grand Quesnoit


R
Le tière de le Ralerie
Le fief de le Rive
Le Rondiel, le motte de le Rondiel
Le Rondrie (ou Ronderie, Rondrye) (à Hem)
Le bos de Ribaubus (à Hem)
Le fief de le Rue (sur le chemin de la Fosse aux Chênes à la Croisette du Prêt)
Le Rulkelerie (ou le Rusquière ?)


S
Le chappelle Saint Jean
Le chappelle Saint Georges et Saint Sébastien (datant du XVème siècle et assortie d’un cimetière, elle était située aux Haies Agache,  à l’angle des rue du Trichon et Saint Georges, actuellement rues du Bois et du Général Sarrail)
Le chappelle du Sépulcre (sur l’actuelle place de la Liberté)
Le rente Saint Nicholay, le bos de le rente Saint Nicholay
Le tière Saint Remy
Le triez de le (sollerie ?)


T
Le tière de le Tanenerie (ou Tanerie) (à Wattrelos ?)
Le tière de le Tavierne
Le Tilluel (ou Tilloel, Thilloe, Tilleul) (près de la Potennerie, carrefour de chemins avec le profit provenant du tilleul qui y était planté et que son propriétaire avait le droit de maintenir ou remplacer)
La Tomasserie (ou Tomasserye, Thomasseryes)
Le Tombe
Le prêt Thomas
Le plaque au Triez
Le Tierchon, le bos du Trichon, le rieu du Trichon


V
Le Vertisart
Le Vinage du Bos
Le Vinage des Prés
Le Vinage des Cousteaux
Le Vigne (ou Vingne), le Cense de le Vigne, le prêt de le Vigne (la Vigne aboutissait au riez de la Maquellerie et au chemin de la Croisette du Pré)


W
Le Waut, le triez (ou Trieu) du Waut (près du Moulin de Roubaix)
Cette liste est loin d’être exhaustive et tous compléments, localisations et rectifications seront les bienvenus.

 

 


CHEMINONS DANS LE ROUBAIX D’ANTAN


Par Simon Leleux
Bulletin de la Société d’Emulation de Roubaix n° 1 – Mars 1993

 

Selon Th. Leuridan, Roubaix n’avait de rue que dans son centre en 1751 et n’en comptait que quinze (voir carte jointe sur les lieux-dits).


En dehors de ce modeste réseau, les Roubaisiens en étaient-ils réduits autrefois à « crapahuter » à travers champs pour se rendre d’un point du centre à un autre endroit de la commune ?


Il n’en est rien car on relève dans des documents des XVème et XVIème siècles l’existence d’une multitude de « kemins », voies, « ruyelles » et pied-sentes (d’où pisseinte dans notre patois) desservant Roubaix et sa périphérie. Ces chemins n’étaient toutefois pas très praticables car le doyen Jean Prus, pasteur de la ville, se plaignait en 1662 que le mauvais état des rues et chemins empêchait les parents d’envoyer leurs enfants s’instruire « es scholes publiques ».


Nous avons relevé les voies suivantes :


A
Chemin de l’Ampenpont (Hempenpont à Hem) à Lannoy


B
Pied-sente des Barbieurs à Gourguemez
Chemin du Bétihart au Fontenoit
Chemin de Biaurewart au Bos
Ruyelle de Biaurewart à Lille
Voie de Biaurewart au Molin
Chemin du Bos
Chemin du Bos à Gobrye
Rue du Bos-Hermont
Chemin du Bos à Le Vigne
Ruyelle du molin des Barbieurs
Chemin de le Cauchie
Ruyelle de le Cauchie à le Tomasserie
Chemin de Courcelles
Chemin de le Croisette du Prêt
Chemin de le Croisette du Prêt aux Blanques
Chemin de le Croisette du Prêt au molin du Fresnoit


D
Chemin de le Disme à Courcelles
Chemin de le Disme à Lausnoit
Chemin de le Disme au Petit Quesnoit

F
Chemin du Fontenoit
Chemin du Fontenoit au gardin des Boutailles
Chemin du Fontenoit à le masure
Ruyelle du Fontenoit à Tourcoing
Voie du Fontenoit à Wattrelos
Ruyelle ou chemin de le Forge au lieu des Casiers
Chemin de le Fosse au Quesne
Chemin de le Fosse au Quesne au Bos (bois de l’Hommelet ?)
Chemin de le Fosse au Quesne à Fontenoit
Chemin de le Fosse au Quesne à Roubaix
Chemin de Fourquencroix
Chemin de Fourquencroix à l’Hommelet au Bos (Cf H)
Chemin de Fourquencroix à Lannoy
Chemin de Fourquencroix à L’estocquoit
Chemin de Fourquencroix au Thilleul
Chemin de Fourquencroix au vinage du Bos
Chemin de Fourquiet-Pire (ou Fourquenpire)
Ruyelle de Froismes


G
Chemin de Gobrie
Ruyelle de Gobrye
Chemin de Gobrye à le Fosse au Quesne
Ruyelle menant du chemin de Gobrye au Moustier
Chemin de Gourguemez au Molin
Ruyelle du Grand Quesnoit
Chemin ou ruyelle de le Grimbrie aux Barbieux
Chemin de le Grimbrie aux Hucquets


H
Chemin de de l’Hommelet au Bos à le Fosse au Quesne (Cf F)
Chemin des Hucquets à le cense de Beaumont
Chemin des Hucquets à Gourguemez
Pied-sente des Hucquets à Lille


M
Chemin de Maufet aux Haulxcamps
Pied-sente de le Masure au triez du Fontenoit
Ruyelle du Molin à Biaurewart
Chemin du Molin des Masures
Chemin du Molin au Petit Quesnoit
Chemin du Molin de Gourguemez à le Masure des hoirs Philippart le Clercq
Chemin du Molin au triezde le Bouverie et à la terre de la Pontennerie (il y avait autrefois un « molin à oille (huile) situé sur 7 cens ½ tenant à la cense du Beaumont et à la terre de la Potennerie)
Chemin de la Motte de le Rondiel au Fourquiet


P
Ruyelle derrière le Petit Quesnoit
Chemin du Petit Quesnoit à le Disme (Cf D)
Chemin du Petit Quesnoit au Thilloeul
Chemin du Plachon
Chemin du Plasch de Le Becque
Chemin de la Pontennerie à le Grange de le Disme


Q
Chemin du Quesne
Chemin du Quesne au Fontenoit
Chemin du Quesne à Lommelet au Bos
Chemin du Quesnoit à le Grange de le Disme


R
Chemin de le Rondielle
Chemin de le Rondiel à Fourquiépire (Fourquenpire)
Chemin de le Rondiel au Fresnoit
Chemin de Roubaix à l’Ampenpont (Hempenpont)
Chemin de Roubaix au Fontenoit
Chemin de Roubaix à Lannoy
Chemin de Roubaix au Molin des Masures
Chemin de Roubaix au Pire (Pile)


S
Chemin oultre Saint-Georges
Chemin de Saint-Georges au ponchel du Prêt


T
Chemin allant au prêt Thomas
Chemin du prêt Thomas à la Thomasseryes
Chemin du Thilloeul à Lannoy
Chemin du Thilloeul à le Grange de le Disme
Chemin du Thilloeul à le Pontennerie
Ruyelle du Trichon au lez Saint-Georges


V
Ruyelle de la Viese Forge à le Pontennerie
Chemin de le Vigne à le Haye


W
Chemin du Waut à Beaumont
Chemin du Waut à Gourguemez

 

N.B. : Il est possible que certains chemins soient cités deux fois sous des appellations différentes et nous prions les lecteurs de nous en excuser.


Quelques-uns de ces chemins peuvent être situés sur la carte jointe au texte précédent sur les lieux-dits et ceux qui pourraient localiser les autres par rapport à ce plan ou à une carte actuelle de Roubaix seraient aimables de le signaler par l’intermédiaire du site histoirederoubaix.com


Sources de cette étude des lieux-dits et chemins du Roubaix d’antan :
-    « Briefs.chassereaux.comptes de reliefs et ventes de terres » relevés par Monsieur Jean-Luc DENNIN dans les archives anciennes de Roubaix
-    « Histoire de Roubaix » de Th. Leuridan

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * .


Il n'y a aucun commentaire pour le moment.